CRITIQUE Danzaisha - Tetragrammaton Labyrinth 2

Ce deuxième volume de Danzaisha confirme globalement le potentiel de la série.

Nos deux héroïnes sont amenées à affronter des adversaires surprenants, surtout dans la seconde moitié du tome où un étrange ennemi fait son apparition et semble avoir un lien avec Angie. Quelques débuts de réponses sont présents, notamment en ce qui concerne les origines de l’organisation, et le lecteur est plus que jamais amené à se poser des questions sur l’identité réelle de la “jeune” héroïne immortelle. Les liens unissant les deux nonnes sont plus que jamais mis en avant, et la confiance qu’elle s’accordent a quelque chose de touchant.
L’action est présente dans ce volume, l’émotion aussi. Le cocktail est assez classique, mais ça prend plutôt bien.
Finalement assez calme au niveau de l’avancée du scénario, ce second volume est une sorte de préparation pour un troisième volume qui promet d’être très riche en révélations !

Le dessin, quant à lui, est toujours aussi agréable. Le design des personnages est particulièrement réussi, l’ensemble dynamique et détaillé. On regrettera juste l’exagération dans le gore: il y a beaucoup trop de sang lors de certains passages, et on ne peut pas dire que celui-ci soit toujours bien fait.

L’édition de Doki Doki est satisfaisante, si l’on excepte quelques légères fautes d’orthographe et un lettrage de GB One parfois un peu bancal. La page couleur en début de volume est appréciable, la qualité du papier aussi, et l’impression de bonne facture.