CRITIQUE Dernier Soupir volume 1

Dernier soupir est un joseï au scénario vraiment destinée aux femmes adultes! En effet, ce manga démarre sur une histoire à proprement parler de sexe.

Une jeune femme, du nom de Yukari va vivre une nuit torride de sexe avec un inconnu rencontré dans un love hôtel, de cette nuit découlera le suicide de la jeune femme. Sa soeur qui veut comprendre le pourquoi de son geste, va mener l’enquête au côté de l’amant d’un soir de sa soeur, et d’un ami de la défunte.
Voici, un trio plutôt atypique qui se forme pour partir à la découverte de la vérité qui les mènera dans les quartiers plutôt malfamés de tokyo!

Ce manga est avant tout destiné à un public adulte, son contenu étant vraiment érotique. De plus, les thèmes abordés sont particulièrement délicats, le suicide, la prostitution…

En ce qui concerne le graphisme, il est très sensuel, et les femmes sont tout en rondeurs et très pulpeuses, le jeu des regards y est très importants, et rend le tout très expressif!

Pour conclure, ce joseï n’est pas à mettre entre toutes les mains, la mention sur le volume n’est pas à prendre à la légère, car le contenu pourrait choquer les plus jeunes!

Un nouveau manga de Mari Okazaki dans nos contrées ! Il sera obligatoirement mien, mais j’ai d’autres priorités avant :slight_smile:

celui-ci est pas mal du tout, mais je préfère quand même largement complément affectif, qui est moins axé sur le sexe, là c’est quand même les 3/4 du manga, avec des scènes limite porno…