CRITIQUE Diamond Head volume 3

C’est avec plaisir que l’on retrouve les membres du club judiciaire de Saint Mehabiah.

Le premier chapitre de ce tome 3 nous raconte un procès dans la veine de ceux du tome précédent, à ceci près qu’il nous propose une fin étonnante, où l’on voit un Raika comme on ne l’avait jamais vu.
Le second chapitre réalise un parallèle intéressant entre l’évolution du procès d’une “stalkeuse”, et l’évolution des propres sentiments de notre héroïne Nanao.
Enfin, dans le troisième chapitre de ce tome, on en apprend plus sur le passé de Raika, et notamment sur un évènement qui va chambouler Nanao.
Suite à cet évènement, et à divers autres petits détails, on sent que les 2 derniers tomes seront plus sombres, et on n’a qu’une envie: lire la suite !