Critique Die & Retry 1

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/27277/critique-die-retry-1.html)

Pas vraiment en phase avec ta vision des choses, dans le sens où l’opportunité de faire quelque chose de différent est plutôt foiré de mon point de vue.
Pour commencer, j’aurais pris un peu plus de temps sur ce début de tome dans le futur/présent du héros pour poser un travailler un peu plus la gravité d’avoir gagner la guerre mais d’y avoir sacrifié tous ses compagnons. Sans ça, ce qui suit est foutrement classique.

Le retour dans le présent/passé se fait en un claquement de doigt sans véritable émotion et… sous prétexte que le héros connait déjà le déroulement à venir des événements, l’auteur en vient à confondre être original dans son introduction avec ne pas en faire une du tout. C’est bien de vouloir aller vite, surtout pour nous épargner les poncifs du genre, les explications etc mais n’oublions pas que le lecteur ne connait aucun des personnages, en dehors de leur triste destin, et que cela pourrait être sympathique d’éviter de faire des présentations à la hache. Quand à Kail, s’il l’on passe son absence de choc sur ce qu’il lui arrive (“oh je suis jeune” ne suffit pas), il fait d’ailleurs remarquer à un moment donné qu’aucun des autres personnages n’a l’air perturbé non par son comportement étrange, MÊME celle qu’il n’est pas censée connaitre. Ce genre d’admission au lecteur est le summum du n’importe quoi. C’est équivalent à me dire “on s’en fout un peu de ça, je pose juste vite fait le contexte et on part à la guerre”. Bon, ben non, il y avait bien mieux à faire. “Même pour shônen.”

En une phrase, disons que j’ai trouvé le tout pas assez bien agencé, le contenu très superficiel, les personnages mal dégrossis avec des dialogues ridiculement basiques et en aucun cas reflétant l’aura de la couverture.
Je lui concède tout juste un dessin, imparfait mais agréable et collant bien à cet univers et ces jaquettes aux couleurs flashy que j’affectionne tant. Le 2e tome sera décisif.

Merci pour ton commentaire ^^.

Alors personnellement, j’ai bien aimé le fait qu’on en apprenne très peu sur le héros au premier abord. Pour la simple et bonne raison que je trouve que le fait qu’on soit paumé colle parfaitement au déroulement de l’histoire. En plus, si cette partie avait été plus développée, je pense qu’on en aurait “trop” su pour réellement accrocher. D’une part parce qu’on connaîtrait les enjeux qui ont provoqué la guerre dans le futur, mais d’autre part car on connaîtrait déjà beaucoup de personnages et, de ce fait, les redécouvrir dans le passé serait barbant.

Je pense que dans son ensemble, on ne l’a juste pas pris dans le même sens. A savoir que je n’ai pas forcément l’habitude de ce genre d’univers, j’ai lu quelques œuvres (qui m’ont déçues en passant), donc rien de bien transcendant. Et Die & Retry m’a plu pour son aspect assez mystérieux même si en effet, il y a des défauts, et pas qu’un peu. Mais ça n’a pas été suffisant pour gâcher ma lecture.

J’attends surtout de voir dans le deuxième tome si ça se développe bien ou si ça tombe trop dans la facilité, pour me faire un avis plus nuancé.

@CharlieOne : tu reprochais plus ou moins la moins chose à l’intro de tales of the wedding rings , comme je le soulignais dans cette chronique , c’est habituel de ces titres néo-fantasy/fantasy rpg, de rush l’intro des persos , de leurs relations avant "l’élément déclencheur " qui déclenche l’histoire et de basculer direct dans le “nouveau monde”/réalité (ici) , ça sera pareil dans Mushoku tensei ( tout comme c’était pareil dans Shield hero, Overlord, Re:Monster,TOWR , Re zero etc) qui arrive en fin de mois ( tu peux garder ton com en brouillon pour le C/C la prochaine fois :p)

Après, et c’est qu’un avis perso, ces light novels (exceptéTOWR) dont sont tirés ces mangas sont déjà des trucs qui ont vocation à être loooooooooonnngggs voir très longs en cas de succès alors si l’intro doit déjà faire un volume ou même un demi volume du LN (ou du manga) mais c’est juste mort -_-

[quote=“Derelict”]@CharlieOne : tu reprochais plus ou moins la moins chose à l’intro de tales of the wedding rings , comme je le soulignais dans cette chronique , c’est habituel de ces titres néo-fantasy/fantasy rpg, de rush l’intro des persos , de leurs relations avant "l’élément déclencheur " qui déclenche l’histoire et de basculer direct …]
[/quote]

C’est pas faux :slight_smile: J’aimerai juste en trouvera un qui arrêtera d’être une pale copie dans la forme des autres mangas.

Cela ne justifie pas d’être paresseux en revanche. Surement que ce que tu dis est vrai pour un LN. Pour une adaptation manga, il me semble que l’adaptation au support est justement importante. Et l’occasion était parfaite pour aller un peu plus loin. Sachant aussi que généralement le LN est très avancé au moment d’une nouvelle déclinaison. C’est trop psychorigide !! Quelques libertés avec la source ne ferait pas de mal.