Critique Dragon Ball Super 1

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/27036/critique-dragon-ball-super-1.html)

J’ai eu sensiblement la même réflexion quand j’ai lu le manga je me suis senti un peu perdu, limite je me suis demandé s’il n’y avait pas des pages qui s’étaient détacher du livre…
J’ai bien entendu vu les 2 films et commencé à regardé la série, bon déjà c’était un peu lourd dans la série de se “refaire” les 2 films mais la c’est pire du coup on manque énormément d’information. Je n’ai perso pas lu le one shot “Jacot” donc je ne savais pas qui était ce petit alien, quand à la sœur de Bulma…
Ca va franchement trop vite. Quand j’ai acheté le manga je me suis dit que j’allais devoir attendre 2 ou 3 tomes avant d’aller vers de l’inédit mais même si cela n’a pas encore rattrapé l’animé c’est déjà allez loin.
J’avais hésité à me l’acheter et je me suis dit allez c’est Dragon Ball (il a mis GT aux oubliettes), j’aime bien l’animé alors je l’ai pris mais la je regrette un peu. J’espère que les prochains seront mieux.

Alors n’ayant pas vu les films, mon premier réflexe après avoir lu les 3 premiers chapitres a bien évidemment été de récupérer les films pour me mettre à jour, car effectivement j’étais complètement largué.
En revanche j’ai lu le One Shot sur Jaco et j’avoue que ça m’a fait plaisir de le revoir, même si je reconnais que si je ne l’avais pas lu, j’aurais été frustré qu’on m’introduise un personnage comme si j’étais censé le connaître (et sans avoir lu le one shot, tout le monde n’est pas forcément au courant de son existence).

Ce qui me chiffonne en revanche, c’est la constitution de l’équipe pour le tournoi. Dans le film Dragon Ball Z : Fusions avec Janemba. On nous introduit déjà un concept de plusieurs galaxies où chaque Kaïo choisi son champion pour un tournoi. On se retrouve à découvrir qu’il existe de très nombreux grands guerriers dans de nombreuses planètes dans ce qui correspond finalement à l’univers 7 de nos héros.
Et là il est question d’un tournoi entre 2 univers avec les 5 plus grands guerriers de chaque et comme par hasard les meilleurs de l’univers 7 (sauf 1) sont tous situés sur Terre. C’est un peu dommage de se limiter à ceux là (surtout Piccolo qui même si je l’aime bien est un peu à la ramasse désormais, ça n’aurait pas fait de mal qu’il soit remplacé par un nouveau personnage venant d’une autre planète).

Après je n’ai pas encore fini la lecture de ce premier volume, mais malgré tout ça, n’étant pas très friand d’anime, je prend beaucoup de plaisir à retrouver tous ces personnages en manga et j’espère que rapidement ce sentiment d’histoire bâclée en introduction disparaisse avec la suite de l’histoire.

Oui c’est vrai que l’on a beau élargir le champ des possibilités à un univers entier, on est paradoxalement restreint aux 3 mêmes personnages. En parlant d’imagination limitée, les champions de l’univers 6 ne sont pas en reste… Entre la grosse machine qui fait penser à un robot de l’armée du ruban et le premier adversaire dont j’ai déjà oublié le nom, ça n’a pas l’air bien extraordinaire. Ajoutons à cela la copie conforme (physique) de Freezer et un specimen de la race Saiyan pour le fan service facile de la reprise et au final il n’y a guère que le dernier participant qui m’intrigue… (>_<)

Pour ce qui est des dessins, Toyotaro s’affute encore, les dernières page pré-publié (sur l’arc blackgoku) sont vraiment pas mal

Ah, concernant le personnage de Jaco, vu que son one-shot était clairement présenté comme étant une sorte de “Dragon Ball tome 0”, ce n’est pas du tout un one-shot indépendant, il est logique que Dragon Ball super en reprenne des éléments (Jaco, Tights, la patrouille galactique (et son roi), l’interdiction des voyages dans le temps, etc.). Si c’était le personnage de Nekomajin, j’aurais compris, mais Jaco fait clairement partie de l’univers de Dragon ball. Il ne s’agit pas ici d’un crossover (Ce n’est pas comme quand Arale était apparue quand Gokû combattait le commandant Blue, par exemple).

Tori.