CRITIQUE Dramanga volume 2

Encore un petit bijou. Premier manga de l’auteur, Dramnga brille par ses sd, nombreux et extremment bien fait. L’héroine, Christie, revient une nouvelle fois à la convention de manga. Cette fois ci elle est accompagné de sa nouvelle déssinatrice. Elle désire par dessus tout revoir enfin, le garçon qu’elle à rencontrer l’année précedente: Matt. Seul problème: Matt à une copine. C’est la désillusion pour Chrisite, qui voit s’éffondrer son espoir de fonder quelque chose avec lui.
Quand j’ai commencé la lecture du tome un, j’étais perplexe, je n’étais pas sur que ce “manga” soit à la hauteur, niveau dessin et scénar. Mais je me suis vite apperçu que mes doutes n’avaient pas lieu d’être. Le cadre est original, jamais un manga japonais n’avait proposé ce fond. Et c’est plaisant, on se reconnais vraiment dans Christie qui est réellement touchante. Les Sd sont vraiment hilarant ( et j’apprécie encore plus car mon amie se dessine exactement pareil et donc j’ai l’impression de lire ses aventures). Le tome deux nous replonge directement dans l’univers du un, on retrouve Matt en même temps que Christie et on à les mêmes sentiments, les mêmes espoirs qu’elle. Qu’elle se mette enfin avec lui, qui semble à n’en pas douter éperdument amoureux d’elle. Mais voilà Christie et Matt n’arrive pas à engager les conversations et on a l’impression de se retrouver devant deux newbies. Et c’est plaisant car ce n’est pas dégoulinant, l’auteur met un point d’honneur a garder la réalité de l’histoire, et le lecteur ne s’y retrouve qu’encore plus. A chaque tome, je dévore et en redemmande.

Espèront que le tome 3 ne se fera pas attendre très longtemps.