CRITIQUE Evil Heart volume 4

Tout le monde a été surpris de voir débarquer ce fameux volume 4 d’Evil heart alors que l’on pensait la série terminée au 3.
En fait, ce volume 4 n’est pas sorti en tant que tel au Japon puisqu’il n’avait pas l’intitulé volume 4.
En effet, ce tome est une histoire à part centrée sur le personnage de Daniel.
A vrai, dire, ce tome 4 n’a qu’un intérêt : découvrir qui est vraiment Daniel et comment il est devenu ce qu’il est maintenant.

Quand on fait le point sur les 3 premiers volumes, on a la forte impression que Daniel est un personnage sans problème et sans défaut. C’est un peu le héro.
Grâce à ce tome 4, on découvre vraiment l’homme qui se cache derrière cette façade.
De ce fait, on découvre que Daniel a vecu des choses très dures et qu’il est une personne comme toutes les autres avec ses qualités et ses défauts.

Au final, bien que ce tome soit à part scénaristiquement parlant, il reste pour moi utile et permet de comprendre qui est Daniel, ce qui l’humanise.
Evidemment, si ce tome n’était pas sorti, cela n’aurait en rien altéré la qualité de cette série mais je trouve que c’est un petit plus appréciable.
Et puis qui sait, peut-être que nous aurons droit à un volume 5 à part comme celui-ci.

Cette nouvelle histoire est trés appréciable et compléte bien les 3 premiers volumes. C’est un plaisir de retrouver l’histoire et les personnages d’evil heart sans refaire dans le déjà vu mais en explorant un “nouveau” personnage. Un volume réussi.

Une nouvelle histoire pourrait se faire autour de Machiko mais dans ce cas l’aspect de l’aikido disparait quelque peu et ca n’irait plus vraiment avec la serie bien que la qualité serait au rendez vous. Un volume 5 à part comme tu dis.