CRITIQUE Full Ahead ! Coco volume 6

Suite et fin du combat entre nos deux pirates, Nuts et Bart. Alors que ce dernier était en position de force, Nuts retourne la situation grâce à son metathérium, Marvis. Nuts assoiffé de pouvoir, tue une partie de son équipage et compte faire la même chose à Bart, jusqu’au moment où la situation se retourne. A la suite de cet affrontement spectaculaire, Milka, la jeune demoiselle intègre l’équipage de Crazy Bart, au détriment du départ de l’un d’eux. En fin de tome, nos amis trouvent (enfin volent plutôt) une plaquette indiquant une position où se trouverait un autre trésor de Falcon. Las bas, une nouvelle menace fait son apparition.

Le meilleur tome de la série pour le moment. J’avais quelques inquiétudes quant à l’introduction de fantastique (metatherium), mais finalement cela ne fait pas « tâche ». Au contraire cela ajoute un côté mystérieux en adéquation avec l’esprit de la piraterie et de ses légendes.
Ce tome est riche en rebondissements, explications et révélations. On fait un grand pas en avant en découvrant de grands secrets sur Falcon, les Old Blood et les Metatheriums.
Graphiquement c’est toujours aussi sympa. Coco a toujours sa tête de con.
On notera l’excellente initiative de Doki Doki quant au premier tirage de ce sixième tome : 3.90 € le volume.

Copier-coller de mon avis qui semble assez proche du tien :

C’est vraiment toujours aussi bon.
Par contre, on semble se diriger de plus en plus vers les superpouvoirs, etc. et j’ai peur que ça ne finisse par se limiter à des combats entre utilisateurs de métathériums tous plus puissants les uns que les autres.
Bizarrement, malgré ça, j’accroche toujours autant alors que, au départ, ce que j’aimais surtout c’était le côté “piraterie (plus ou moins) réaliste” de cette série.
Excellente petite série!

il paraîtrait (selon mon libraire), qu’en fait l’initiative du prix de 3€90 se retrouvera tout les 3 volumes, espérons que cette info soit vrai pour nos bourses!
en tout cas, certaines maisons d’éditions devraient en prendrede la graine!

Ha ben c’est sûr qu’à ce prix là on se rapproche du prix des mangas au japon…mais ça m’étonnerait fort que cela se répandent !