CRITIQUE Fullmetal Alchemist

Les éloges ne tarissent pas sur l’Anime qui me semblait un peu plus orienté vers un public occidental. Une chose est sure, l’animation est de très bonne facture pour une série de 51 épisodes, le scénario très recherché tient en haleine jusqu’au dénouement final, et la bande son est tout simplement irréprochable. Comme d’habitude, des groupes Pop-rock nippons et J-pop ayant une certaine notoriété dans leur pays d’origine (Porno Graffitti, Asian Kung-Fu Generation…) collaborent dans des Openings et Ending très satisfaisants.
Cependant, les vrais connaisseurs, ceux qui ont lu le manga aujourd’hui encore en parution, ne seront pas forcement unanimes quant à l’adaptation qui n’es pas restée fidèle à l’histoire d’origine. D’autre part, les pièces du puzzle mettent du temps à prendre place et j’ai failli m’ennuyer du cinquième au vingtième épisode. Sans parler de l’inutilité de certains personnages aux réactions exaspérantes, notamment Alphonse et ses inlassables hésitations. Je déplore le rôle limité que joue Roy MUSTANG, personnage très réussi, et tiens à applaudir le charisme d’Izumi CURTIS avec ses dreadlocks. Le fait que l’atrocité de la guerre soit présentée sans concessions rétablit finalement la parité et nous fait oublier tous ces défauts. Une série malgré ses airs de shônen très adulte et très philosophique.

Si certains sont déçus que le scénario de l’animé soit différent decelui du manga, il faut se plaindre du côté d’Arakawa lol. En effet, c’est elle qui a demandé cet état de chose afin de créer deux oeuvres distinctes et j’apprécies cela puisque que j’aimes les deux l’animé etle manga. Par contre, jepréfère la version “originale”, c’est-à-dire le manga, qui me semble plus aboutit au niveau du scénario et du develloppement des personnages.

StylishAttitude, je pense que tu préfererais la version manga puisque les personnages de Mustang et Alphonse sont beaucoup plus mis en avant, un reproche cependant, je trouve la version manga un peu plus manichéenne que la version animé. Enfin, vous me direz on en est qu’au volume 11,je peux encore changer d’avis lol

bonjour,
personnellement, j’ai pas lu le mangas car j’habite en algerie et on ne trouve pas de mangas mangas, j’ai vraiment aprecié l’anime qui est un de mes preferé.

biensure, je ne peux pas comparer l’anime avec le mangas; mais juste l’anime avec un autre anime

plutot d’accord avec cette critique
il ne faut pas oublier que même si la série est bien elle n’est pas exempte de défauts (à ce niveau là d’ailleurs, le manga se reveille un cran au dessus)

l’incomprehension se trouve surtout au niveau du désaxement de l’histoire originale (les premiers episodes etant dévoilé dans un ordre chronologique different), on est en droit de se demander l’utilité d’un tel choix, car au final l’intrigue n’est en absolument rien changée.

FMA est une serié faisant partie d’un plan multimedia (le plus connu des plans multimedia au japon etant .Hack)
mais contrairement à celui-ci justement, square enix à été plus méticuleux et le resultat est devenu plus convaincant que cleui de bandai (bien qu’au niveau des jeux video c’est relativement le même combat, ils sont tres moyens)

mais le coup de chapeau revient tout de même à l’auteure (oui oubliez pas que c’est une femme et qu’elle fait un shônen) qui maitrise son scenario de bout en bout et qui à réussi à créer une suite d’un excellent niveau.

en tout cas l’anime est de bonne facture et rese tre sympathique à regarder :slight_smile:

“car au final l’intrigue n’est en absolument rien changée.”

oula

dans l’animé la quète etait la pierre. Dans le manga, ed et al ne sont que les personnages choisis par l’auteur pour nous initier au monde de fma.

L’auteur a dit dans une interview a propos du second chapitre du tome 18 (a paraitre vendredi au japon)

INTERVIEW (elle ne spoile pas, c’est une interview paru en amérique et ils en sont au tome 12 comme nous!)

"j’aurais très bien pu commencer par les ninjas de xing quand ils arrivent dans le tome 8. N’oubliez pas que ce n’est pas moi qui ai écrit le scénario de l’animé. Square-enix a voulu faire ce scénario,différent de mon travail original. Pourtant meme si l’animé est plus ouvert au public, le manga a beaucoup plus de popularités au japon, surement grace aux ninjas de xing que beaucoup apprécient.

Aux USA, il est en train de se produire la meme chose apparamment. En europe c’est encore trop tot pour que les occidentaux différencient le manga de l’animé. Mais quand le volume 12 va sortir en europe, je pense que comme aux USA, tout ceci va changer.

Quand au chapitre 71, je ne vous dirai rien, ni sur les chapitres suivants. Je vous ai déja révélé dans le dernier chapitre qui est Pride alors ne m’enervez pas sinon je vous faire boire du lait ^^ !

Non rassurez vous, l’intrigue avance bien. Cette pause du tome 16 etait nécéssaire. Il fallait que je laisse le lecteur reprendre son souffle car du tome 12 au 15, les révélations battaient d’arraches pieds. On m’a beaucoup reprochés de répondre a trop de questions en meme temps, nottament le tome 13 qui en devient très compliqué. Pour moi ce tome 13 est ma plus belle réussite. Vous verrez quand vous le lirez, c’est la “clé de voute” du scénario. Depuis le jour ou j’ai fait intervenir lust et gluttony dans le manga, je savais ce que je ferais de ces personnages. Qu’ils seraient a la tete de tout. J’etais ardamment préssé d’ecrire ce tome 13 car c’est le moment ou l’on se rend compte qui sont réelement les homonculus…

Quand vous refermerez ce tome, vous comprendrez pourquoi. Je m’etais dit en écrivant le scénario de ce tome qu’il est temps que les personnages se “réveillent” un peu comme dans Matrix ou ils découvrent le vrai monde. "

En attendant le chapitre 71 est terminé et il vous reste encore quelques semaines a patienter avant de connaitre la suite!

"Ca me fait peur que vous vous acharniez tant sur mon manga, on dirait des loups qui courent après moi: La vache!!! Mais je vous echapperais toujours héhé ^^ et je ne vous revelerais rien. Je n’ai rien révélé a mes assistants d’ailleurs "

Le tome 12 est sorti aujourd’hui en france. Un tome exceptionnel…