CRITIQUE Fushigi Yûgi coffret 2

Je dois avouer que j’ai grandement hésité avant de me procurer cette série.
Il faut dire que dès qu’on parle de shôjô, je fuis, en général… mais bon ayant entendu et lu du bien de cette série j’ai saisi l’occasion offerte par le coffret intégrale proposé par Dybex.

Bref dès le départ plusieurs choses m’ont frappés. La première d’abord: la série est abominablement moche! Bon j’admet je force un peu le trait, mais bon franchement pour une série de 1995 c’est très faible, car si le chara design est correct, l’animation est totalement nulle… enfin bon passons.
Deuxième chose m’ayant frappé, qui apparaît dès le départ: l’efficacité de l’histoire à laquelle s’ajoute une dose d’humour qui m’a un agréablement surpris au début, mais aussi un côté tragique assez prononcé qui permet d’ajouter un certain crédit à Fushigi Yugî. Le scénario progresse bien, les temps morts étant rares et je trouve que 52 ce n’est pas trop et bien au contraire c’est à mon sens pile poil ce qu’il fallait.

Bon après les tergiversations de Miaka et Tamahome sont assez caricaturales, ce qui m’a parfois bien fait rire (même si ce n’est pas le but de l’auteur), parfois franchement gonflé aussi… mais bon c’est un shôjô hein, faut pas trop en demander non plus :slight_smile:

Sinon la série ne tombe pas dans l’écueil de la fin ratée, et au moment de faire le bilan, ça compte beaucoup.

Personnellement j’ai dévoré cette série malgré ses défauts, je ne regrette donc pas mon investissement…