CRITIQUE Gantz volume 20

On en apprend davantage sur les vampires, leur façon d’opérer, leur point faible. Tout au long du tome, Kei se rappelle petit à petit de son passé de Gantzer. Malheureusement, il lui arrive « une bricole » (c’est peu de le dire !) après un assaut des vampires chez lui. Izumi quant à lui, se décide d’ouvrir son cœur, dans les bras de sa petite amie, au moment où il perd la vie.

Gantz est un manga avec beaucoup de rebondissements. L’auteur est tellement imprévisible que le scénario peut changer du tout au tout en l’espace d’un chapitre.
Un seul regret me concernant : de ne pas avoir découvert cette série (spéciale) et incroyablement riche.