CRITIQUE Honey & Clover volume 5

Après un début de tome dans la continuité du volume précédent, deux évènements majeurs viennent relancer le manga: l’hospitalisation de Takemoto et la réapparition de l’excellent Morita.
L’humour redevient un peu plus présent, mais alterne toujours avec des passages dramatiques et les questionnements intérieurs des personnages. L’ensemble flotte toujours dans une délicate ambiance mélancolique, idéalement servie par les dessins de la mangaka, parfois très peu détaillés, et tout bonnement superbes à d’autres moments.
Avec des personnages toujours aussi attachants et fouillés, et une délicieuse ambiance mélancolique plus que jamais présente, Honey and Clover continue de se révéler comme étant un excellent shojo.