CRITIQUE Ichigo 100% volume 4

Le cinéclub renaît de ses cendres. A l’occasion de la kermesse du lycée, nos amis doivent réaliser un film, Junpei invite sa scénariste adorée, Aya, afin de visionner des K7, dans le but d’avoir des idées pour le fameux projet. Bien sur tout le club s’invite, ainsi que Tsukasa pour foutre le boxon ! A la suite de la création du scénario, tout le club (sauf la prof) va à la mer afin de commencer le tournage. Cet endroit est un prétexte pour avouer ses sentiments à l’être aimé…
La fin de ce volume est une déclaration à cœur ouvert (pour la première fois) de la part de notre Junpei, à …

Même si ce tome se concentre sur les membres du club (surtout Junpei, Aya et Satsuki), l’auteure n’en oublie pas pour autant Tsukasa. Son personnage évolue et met en avant son côté « fille fragile ». Il en est de même pour les deux autres demoiselles qui mettent à nu leurs sentiments. Un bon point, on avance !
Un volume distrayant, quelques rires, bref une lecture sympathique. Junpei me semble moins stupide, son personnage prend de l’ampleur et mûrit. Même s’il ne sait toujours pas s’y prendre avec les filles, il arrive maintenant à leur parler sans détours (enfin moins qu’avant !)

Mon avis sur le tome précédent, semble se confirmer avec ce quatrième volume. A confirmer avec les suivants.