CRITIQUE Inu Yasha volume 25

Naraku, le grand méchant de l’histoire, est totalement absent de ce volume, et c’est pas plus mal, ça permet de varier un peu l’histoire, et au 25eme tome, ça fait du bien.

D’autant que les membres de la bande des septs sont plutôt intéressants, avec le déjanté psychopathe Jakotsu, ou le schyzophrène Suikotsu…

Un bon volume, dans la moyenne de la série.