CRITIQUE Inu Yasha volume 27

Inu Yasha, acte 27…

C’est marrant tout de même le paradoxe de cette série. Elle est pas franchement palpitante ces temps-ci, Rumiko Takahashi auparavant mieux mis en scène ses personnages, mais ce volume, comme les autres, se lit très vite avec un réel plaisir, sans réellement décevoir… que demander de plus?