CRITIQUE Je ne suis pas un Ange volume 2

Ce second volume nous plonge de nouveau avec plaisir dans ce shôjo qui sort vraiment du lot!

L’histoire continue sur une Midori qui fait tout pour conserver son histoire d’amour avec Akira, mais de nombreux changements et rebondissements en tout genre, vont lui rendre la tâche très difficile…

Ce second volume, comble toutes nos attentes, tant au niveau de l’histoire que de l’évolution psychologique des personnages, Midori prend peu à peu conscience qu’elle ne peut plus supporter une situation qui devient trop pesante pour elle, et qu’elle a besoin de soutien.

Pour terminer, je dirais vivement la suite!!!

Pour moi qui découvre Asawa et même le shojo en général, je suis agréablement surpris par la fraîcheur et l’émotion candide qui se dégage à la lecture d’une oeuvre comme “Je ne suis pas un ange”…

Pour le moment, la lecture des deux premiers pavés ne m’a absolument pas lassé et j’espère que l’auteur parviendra à finir la série sans trop lasser. Après le thème de la découverte de l’amour adolescent, ce deuxième tome me semble plus grave: réflexion sur la jalousie et les relations au sein d’un couple, sans parler des histoires d’amour impossibles (le peintre qui retourne apparemment définitivement vivre à Paris…)

c’est une histoire que je trouve assez sympa le theme est un peu facile mais l’auteur a l’art de tout retourner pour nous offrir une histoire pleine d’emotion.
son autre titre “last quarter” est tout bonnement genial. je pense que c’est la premiere fois qu’elle fait une histoire qui vire au fantastique.

elle nous surprend et j’espere encore pour longtemps.

c’est vrai que Yazawa a le don de conter les tourments amoureux! mais, il faut dire aussi qu’elle sait surtout nous plonger dans des atmosphères bien particulières! rien, que par le graphisme et l’originalité des tenues des personnages.