CRITIQUE Je ne suis pas un Ange volume 4

Ce dernier volume est tout simplement riche en émotions et c’est avec bonheur que l’on referme ce dernier tome d’une des toutes premières séries de Aï Yazawa.

Ce dernier tome nous montre les décisions que devront prendre chaque personnage pour leur avenir, que se soit au niveau sentimental ou professionnel.

L’émotion est vraiment au rendez-vous et Midori est à tout point de vue admirable, son courage et l’amour qu’elle peut porter à son entourage fait d’elle un véritable ange du bonheur!

Le graphisme dans ce dernier tome se rapproche plus de celui que l’on trouve dans Gokinjo, et devient donc moins brouillon et le trait plus précis.

Le prologue est vraiment adroit et chaleureux et l’on peut dire en refermant ce shôjo que la boucle est bouclée.

En bref, une série à posséder absolument pour les fans du genre!