CRITIQUE Jin 2

Après un tome 1 réussit, où Jin se bat contre la rougeole, voici qu’arrive un mal plus contagieux et plus mortel : le choléra.
Bien sur les soins administrés aux malades ne passent pas inaperçus et Jin doit montrer ses compétences hors pair à d’autres médecins… S’ensuit un événement important ou Saki devra mettre à profit ses faibles connaissances médicales.

Jin est une série qui ne paye pas de mine, qui ne fait pas beaucoup parler d’elle et cela est bien dommage. Cette dernière ne révolutionne pas le manga, mais l’aspect médical ajouté au voyage dans le temps fait mouche.
En plus d’une image de marque de sauveur et d’une gentillesse naturelle, Jin est sûrement en train de bouleverser le futur de part ses actions (bonnes ?) lourdes de conséquences.

Jin est un héros au grand cœur qui gonflera certains d’entre vous de part son côté mielleux et lisse. A contrario certains apprécieront sa bonté d’âme, chose rare de nos jours.

Bénéficiant d’un trait fin et particulier, Jin pourra refroidir les plus récalcitrants graphiquement parlant.