CRITIQUE Jin 3

Les aventures de Jin au cœur du Japon du 19ème siècle, sont toujours aussi prenantes. Peu d’actions mais des situations tendues face aux maladies et la tristesse qu’il en résulte.
Un aspect qui nous avait pas été présenté lors des 2 volumes précédents : la défaite et l’impact de celle-ci sur le moral.

Ce troisième opus met en avant l’impuissance des hommes face à des événements contre lesquels on ne peut rien. Triste réalité, sentiment d’impuissance.
Un autre point est abordé : le fait d’attirer les mauvais regards et la jalousie quant on excelle dans un domaine.

Un tome profond, une histoire qui ne paye pas de mine, mais qui suscite votre intérêt si l’aspect médical ne vous rebute pas.