CRITIQUE Jin 4

Dans ce volume notre héros est amené à s’occuper d’une femme victime de brûlures. Une greffe de peau sera nécessaire. Mais comment assurer la réussite de l’opération alors que le laboratoire de pénicilline est victime d’un incendie ?
Après tant d’efforts, Jin prend un peu de plaisir auprès de la charmante Nokaze…

Les aventures de Jin sont toujours aussi plaisantes, une série sans prétentions qui se lit avec aisance malgré les termes médicaux.
Notre mai se fait de plus en plus d’ennemis. La réussite des uns fait pâlir de jalousie les autres.
On notera que Jin a un objectif dans ce monde ci, un objectif colossal qui sera dur de concrétiser pécuniairement.

Une série qui passe inaperçue alors qu’elle mérite votre attention.