CRITIQUE Kagome volume 1

Après la mort de son père, Masami est chassé de la demeure familiale par son grand-père. Il demande alors à Kagome, la fille dont il est amoureux, de l’aider à se trouver un nouveau logement qui correspondrait à ses maigres ressources. Celle-ci accepte, mais en contrepartie le jeune garçon devra intégrer son club d’étude des phénomènes paranormaux. Un magnifique appartement est rapidement trouvé, mais celui-ci a un loyer curieusement peu élevé… nos amis découvriront bien vite qu’un fantôme hante les lieux ! De plus, ce fantôme ressemble étrangement à la mère décédée de Masami…

Un début pas très original mais qui se laisse lire. On retrouve dans ce premier volume du manga de Toshiki Yui ce qui a fait le succès de Kirara, à savoir une histoire de fantômes et un humour très léger, le zeste d’érotisme en moins.
Mais il faut bien avouer que les personnages ne sont pas aussi attachants que ceux de Kirara, et l’humour moins efficace.
Les dessins travaillés sur ordinateur nous offrent un chara design agréable sans être exceptionnel. Par contre, les décors sont désespérément froids.

On est très loin d’être face à un chef d’oeuvre, mais ce premier tome se laisse lire, même si l’ensemble est sans réelles surprises.