CRITIQUE Kazan volume 5

Dès le début de ce volume, un nouveau personnage fait son apparition plus que remarquée. Ritmo va ponctuer l’histoire de ses frasques et donner une touche d’humour permettant de diluer la tournure sérieuse et tragique de cette série.

Deux autres personnages vont aussi faire leur apparition, mais pour un dessein moins sympathique puisqu’ils vont avoir pour mission de se débarrasser de notre héros (impossible il est trop fort me direz-vous mais ces méchants-là ont plus d’un tour dans leur sac malheureusement …).

Je ne vais pas tout vous raconter, mais beaucoup de péripéties dans cet opus rapprochent de plus en plus nos héros de Goldjine et on sent que l’heure de la fin se rapproche à grand pas (plus que deux volumes snifff !).

Les dessins restent les mêmes, l’histoire est toujours aussi prenante, toujours du pur bonheur avec ce même suspens de fin qui va devoir attendre la sortie du volume 6 pour y trouver un réponse (même si j’ai un sentiment de happy end…).

PS: beaucoup plus d’action dans celui-ci, ça redonne une bonne dynamique plus qu’appréciable.