CRITIQUE Kekkaishi volume 10

Dans ce tome, beaucoup d’événements s’enchaînent. La vieille Tokiko s’en va faire ses recherches en solo sur le Kurosusuki…ce qui n’est pas sans riques…Gen lui est en proie à des doutes, qui est-il et dans quel camp se trouve t-il? Le soir venu, l’organisation du Kokubôrô passe à l’offensive, avec une grosse armada. Un superbe combat en découlera, et Gen fera son choix…

Ce tome est le meilleur de cette série pour l’instant. En effet, dans un premier temps, on assiste aux doutes de Gen le taciturne. Puis rapidement les forces ennemis font leurs apparition sur deux pôles. Les combats sont magnifiquement orchestrés surtout celui du “cheval”. Une bonne partie du tome se concentre sur ce combat épique qui mérite le détour! Une bonne dose d’actions accompagnée d’une dose de suspense!
En fin de tome, l’auteur instaure une ambiance beaucoup plus dramatique, qui ne tombe pas dans le cliché. Ca devient “triste” juste comme il faut. C’est réellement touchant, et le thème de l’amitié et du rejet de la différence est mis en avant d’une manière émouvante et prenante.
A la dernière page, on est content d’avoir d’avoir eu un si bon tome entre les mains, mais l’on est dégoûté de ne pas pouvoir profiter de la suite, qui risque d’être tendue…

Kekkaishi une série shonen qui paye pas de mine, mais qui a de quoi rivaliser avec les autres grands noms de la même catégorie. Un régal.

tout à fait d’accord sur ce superbe shonen, tu suis de super séries dendys lol :smiley:

Ceci dit, je ne suis pas aussi enthousiaste que toi sur ce volume, il y en a eu des meilleurs, même si celui-ci est très bien !!
En tout cas un vrai régal de voir nos héros évoluer, même si l’écart de force fait qu’on ne comprend pas trop la fin, un peu trop gentille… Des méchants pas assez méchants sont sûrement le petit moins de ce volume !!!

Des meilleurs comme lequel? C’est vrai qu’on se demande des fois pourquoi les méchants n’en finissent pas une bonne fois pour toute…Ils avancent, ils reculent… :laughing: Alors qu’ils ont le potentiel d’ecraser les gentils s’ils n’étaient pas aussi hésitant. Enfin bon c’est le code du shonen qui veut ca :wink:

un des volumes sympas, c’était celui qui contenait l’histoire avec le dieu du marais si mes souvenirs sont bons, ça sortait bien du genre shonen classique…

J’ai commncé cette série et je l’ai arretée au tome 6/7, non pas parce que je l’aime pas mais parce qu’elle se dirige vers un schéma scénaristique commun…c’est dommage car cela débuté bien…