CRITIQUE Kiômaru volume 5

Dernier tome de cette bonne série. Un bon tome dans l’ensemble malgré une fin un peu expéditive, chose que je redoutais à la fin du volume 4. Autre point moyen, la facilité déconcertante dont Kiomaru fait preuve pour vaincre ses ennemis (des assassins) rien qu’avec une technique…
Mis à part ces points discutables, ce volume conserve l’énergie des volumes précédents aussi bien graphiquement que scénaristiquement.
Des thèmes intéressants, comme l’avarice, la volonté de tout faire par amour, la soif de pouvoir.
Kiomaru est une série sympathique, qui mérite que l’on parle d’elle. La quête de notre héros ne brille pas par son originalité, cependant l’histoire est bien construite, le tout accompagné par un graphisme particulier mais adapté à ce genre de récit.
Kiomaru n’est pas indispensable, mais en 5 tomes pourquoi se priver ?!