CRITIQUE Kiss Me Princess volume 8

Cet avant dernier volume s’enlise dans les différents complots pour prendre le pouvoir! Et, cela rend le tout très brouillon.

Ce manwha yaoï se débat tant bien que mal, dans les complots politiques qui sont menés plutôt maladroitement par l’auteur, et on sent une fin tragique venir.

Le graphisme reste sympathique, longiligne et avec de grands yeux expressifs. Le problème, est que beaucoup de personnage masculin se ressemble ce qui vient s’ajouter au scénario brouillon, ce qui rend limite incompréhensible l’histoire.

En bref, un manwha pas indispensable, à part peut-être pour les fans du genre yaoï qui pourrait y trouver leur compte.