CRITIQUE Love Master A volume 1

Je n’attendais pas grand chose de Love master A. L’histoire d’une jeune fille nulle en amour, qui devient dès son premier jour dans son nouveau lycée la présidente d’un comité composé de quatre beaux garçons, bof bof… et pourtant, ce premier tome (sur les deux que compte la série) a été une bonne petite surprise !

Au niveau du scénario: dans certains chapitres, Aria va aider un amour à naître ou à s’épanouir, dans un autre elle va tenter de mettre à jour le plan d’une fille bourreau des coeurs, dans le chapitre 4, nos 5 personnages vont se perdre dans une forêt, et dans le dernièr chapitre Aria va se retrouver draguée par un type qui veut faire d’elle sa “chose”. Ca tourne donc principalement autour d’histoires d’amour, ça reste très classique et on voit largement que c’est du shojo.

Les dessins aussi manquent d’originalité, mais sont très agréables et servent bien le tout.

Le gros point fort de Love master A réside sans doute dans ses cinq personnages: ainsi, en plus de notre héroïne Aria, on se retrouve avec un jeune homme frêle et (très) narcissique, un autre qui est peu expressif, un garçon qui n’en est pas réellement un en plus d’être misogyne, et un adolescent un peu idiot et spontané mais au coeur d’or.
Ce quatuor de choc sera à l’origine de plusieurs situations comiques, car ils feront plusieurs bourdes en voulant aider Aria dans ses entreprises. Certains passages sont réellement hilarants !

A défaut d’être original, Love master A est pourtant drôle et très agréable à lire, à condition de ne pas être rebuté par les shojo.

Classique mais efficace. Que demander de plus ?

tout comme toi :wink:, à première vu ce manga n’est pas vraiment original et pourtant, les retournements de situation sont légion et toujours à coups d’humour!
j’adore leur changement d’expression à tous et le personnage d’Aria est vraiment attachant!
en bref, je dirais que c’est un manga à ne pas louper surtout parce qu’il ne compte que deux volumes et que c’est un réel plaisir à lire, décidément les éditions Asuka font vraiment dans de bonnes petites séries ces derniers temps!