CRITIQUE Love My Life volume 1

Love my life est le premier Yuri (manga narrant des relations homosexuelles entre femmes) paru en France, chez Asuka.

La mangaka Ebine Yamaji nous propose d’y suivre des tranches de la vie d’Ichiko, jeune étudiante en anglais, partageant un amour avec Eriko, étudiante en droit.

Le mérite de la mangaka est de raconter ces tranches de vie avec beaucoup de pudeur et un certain réalisme. Ainsi, on suit l’amour d’Ichiko, ses joies, ses peines, ses doutes, ses rencontres… toujours avec délicatesse. Si bien qu’après quelques chapitres, on a l’impression de connaître personnellement Ichiko. Mais surtout, à travers le regard de sa jeune héroïne, Yamaji nous délivre un message de tolérance et de compréhension vis à vis de l’homosexualité, le tout avec beaucoup de justesse.
Ce ton très juste de l’oeuvre est à mettre en lien avec le fait que Ebine Yamaji est elle-même homosexuelle.

Les dessins de la mangaka, très épurés et en apparence simplistes (on a très souvent droit à des fonds blancs, des cases où seuls les personnages sont dessinés), peuvent au premier abord rebuter, mais passé le cap, on constate que le trait est précis, et fait ressortir à merveille les émotions et sentiments des personnages.

Malgré tout, Love my life n’est pas parfait. Le réalisme est mis à mal quand, au fur et à mesure du récit, on découvre que les personnages principaux, aussi bien féminins que masculins, sont presque tous homosexuels. On n’a pas vraiment de point de vue hétérosexuel sur nos personnages, ce qui donne l’impression que ceux-ci vivent dans leur propre monde, déconnectés des autres.
De plus, les personnages semblent manquer un peu de personnalité et de consistance, et peuvent paraître assez froids. Aspect qui peut être renforcé par les dessins.
Enfin, le fait que l’ont ait affaire à un one-shot ne permet pas à Ebine Yamaji de pousser à fond son message.

Malgré ses défauts, Love my life reste une oeuvre délicate et loin des clichés, possédant un message de tolérance et de compréhension intéressant. A essayer.