CRITIQUE Monster 14

Le voile des secrets de la villa des roses se lève doucement.
A tour de rôle Nina, Johann et Tenma s’y rendent afin d’y percer le mystère…
Un tome comme à l’accoutumée, très accrocheur.
La tension monte d’un cran et ce n’est pas pour déplaire.
Eva Heineman n’est pas en reste et se trouve un allié de premier ordre. Mais qui est il réellement ?
Les révélations affluent petit à petit, mais Urasawa les distillent avec parcimonie prouvant qu’il maîtrise toujours autant son incroyable scénario.