CRITIQUE Monster volume 11

De l’action ! Si l’on devait reprocher quelque chose à Monster, ça serait ce point là. Mais dans ce onzième tome, on en voit de l’action. Les choses se précisent concernant la belle blonde et Grimmer. Pourquoi ce dernier cherche t il autant d’informations sur le 511 Kinderheim ? Réponse en fin de volume.
Et comme d’habitude, Urasawa finit son volume sur une intrigue qui nous coupe de tout sommeil, alors qu’il est plus que temps d’aller au lit ! Du très bon, du Urasawa.