CRITIQUE Mushishi volume 4

Ah la la ! Encore de la poésie ! Un vrai régal de suivre les aventures de Ginko à travers ce quatrième volume.
Là encore, de nouvelles rencontres, de nouvelles vies, de nouvelles façons de voir les choses, de nouveaux sujets traités avec subtilité et intelligence : séparation fraternelle, la volonté de rester avec l’être aimé (peu importe l’état de ce dernier), le rejet de la différence, l’amitié…

Comme d’habitude, nous avons quelques pages en couleur, de toute beauté, colorisées dans un style « pastel aquarelle ».
Pas besoin de trame principale pour Mushishi : les tranches de vie suffisent à combler notre lecture, n’est ce pas Hikaru ?! :smiley:

mm?
oui oui… :smiley: