CRITIQUE Neon Genesis Evangelion coffret 1

Est-il encore nécessaire de présenter Neon Genesis Evangelion, cet anime cultissime qui, depuis 1995, n’a jamais cessé de passionner les fans ? Dirigée par Hideki Anno, à qui l’on doit notamment le superbe Nadia et le secret de l’eau bleue, cette oeuvre phare de l’animation japonaise, grâce à son scénario tortueux à la fin controversée, son impressionnante palette de personnages tous très travaillés, et son animation de grande qualité pour l’époque, a révolutionné l’animation japonaise et voit encore déferler de nos jours de nombreux écrits, sites, associations et goodies à son sujet.

Menée de main de maître, Evangelion reste un monument de l’animation japonaise et peut-être même son oeuvre la plus culte. Et là, j’étais censé dire “et cette oeuvre voit enfin paraître en France une édition DVD à sa hauteur”. Le problème, c’est que ce n’est pas vraiment le cas.

Cette édition Platinum est décevante sur plus d’un point. Parlons tout d’abord des bonus: nous avons en tout et pour tout droit à:

  • 7 DVDs dans des boitiers slim, comprenant l’intégrale de la série. Première remarque: les boîtier slim, malgré leurs jolies illustrations, font on ne peut plus cheap pour un coffret collector.
  • 3 livrets nous présentant respectivement une encyclopédie, un guide des épisodes et un “dossier top secret” regroupant quelques informations. Avec 16 pages pour les deux plus petits et 32 pages pour le plus épais (le guide des épisodes), difficile de nous offrir quelque chose de vraiment consistant sur une série aussi dense qu’Evangelion.
  • 5 cartes de format 180 mm x 250 mm représentant les principaux personnages de la série. Ces cartes ont un rendu vraiment joli, mais on peut vraiment regretter le fait qu’elles se contentent de reprendre les illustrations déjà présentes sur les boîtiers slim !
  • Le tout est contenu dans un fourreau cartonné aux reflets argentés à peu près aussi grand qu’une feuille au format A4…

Pas de DVD bonus, par manque de matière pour faire un DVD. On ne peut pas vraiment reprocher ce point à Dybex.
A noter que le dernier DVD contient les épisodes 21 à 24 en version “director’s cut”. Un bon point. On notera cependant l’impossibilité de changer la configuration à la volée sur ce DVD.

Parlons à présent des DVDs en eux-même: si la sérigraphie est vraiment jolie, mon avis est plus mitigé sur le contenu. Les menus animés sont limpides, et on a le choix entre la version japonaise et la version française en 2.0 ou en 5.1, avec ou sans sous-titres français. A mon avis, le son est plutôt bon. Par contre, on ne peut pas dire autant de l’image. Celle-ci a certes été remasterisée et est meilleure que sur la précédente édition, mais l’ensemble reste malheureusement décevant, étant par moments assez flou.

On sent que Dybex a voulu offrir une édition de qualité à ses clients, mais malheureusement, celle-ci, sans être mauvaise, n’a de collector que le nom. On était en droit d’attendre un objet plus abouti sur tous les points, surtout pour un prix tournant autour de 100€. Malgré tout, cette édition possède pour le moment le meilleur rapport qualité/prix en France.

9/10 pour l’anime.
6/10 pour l’édition.

Il faut signaler aussi que les épisodes director’s cut n’ont pas étaient remasterisé, donc encore un mauvais point pour cette édition.

Mince tu me met le doute sur si je vais le prendre ou pas la :frowning: