CRITIQUE Nora volume 8

Et voilà, c’est la fin du combat entre ceux de l’armée infernale et ceux de la Résistance.
C’est une conclusion plutôt efficace, sans longueur, où les personnages secondaires s’effacent quasiment complètement, laissant la place à Fôl et Nora. Au point que même Satan a un rôle mineur, j’ai trouvé ça un peu bizarre, m’enfin bon ça passe plutôt bien.

Je m’attendais juste à un petit peu plus de panache au niveau du dernier affrontement, mais bon en même temps il ne s’agit pas de la fin du manga mais simplement de la fin de la première partie. A ce sujet on peut se demander ce que nous réserve la suite… nul doute qu’on reverra vite certains personnages intéressant de la Résistance, notamment Nell…

oui, je suis un peu déçu aussi, l’auteur aurait pu s’arreter là, je ne vois pas trop ce qu’il peut faire de plus… Satan est mis de côté tout comme Kazuma, la fin de ce tome aurait pu être une très bonne fin de série, enfin, attendons de voir si la suite restera à la hauteur de ses débuts