CRITIQUE Noritaka volume 11

Sawamura déménage à Yokohama. Qui dit nouvelle ville, dit nouvelles rencontres et nouveaux adversaires. Sawamura a 2 mois, pour s’entraîner afin de vaincre le représentant du Kenpo chinois : Chen. Sous les recommandations de son coach, Sawamura doit trouver son nouveau mentor : Chin.
Afin de devenir son apprenti, Noritaka doit faire ses preuves et vaincre le type le plus balèze de son nouveau lycée.

Un renouveau dans le scénario ! On avait l’impression que l’auteur ne savait pas ou aller ces 3 derniers tomes. Il était temps ! Nouvel ennemi, nouvelle charmante demoiselle à impressionner : un coup de fraîcheur dont la série avait besoin.