CRITIQUE Noritaka volume 5

Les choses s’enveniment entre Noritaka et Hotei. Ce dernier le provoque en duel dans un mois. Notre ami fait le coq en acceptant la rencontre…mais juste en apparence car dans le fond, il craint pour sa vie ! Entraînement particulier durant ce mois de sursis, où Sawamura développe ses talents latents. Une once de fraîcheur depuis la fin du tome précédent, grâce à l’arrivée d’un nouveau personnage féminin qui est une fan de Sawamura.

Toujours aussi excellent ! Je me répète, mais la maladresse et la malchance de Noritaka l’entraîne dans des situations invraisemblables, très jouissives (pour nous lecteurs). Sadique moi ? :smiley:
Plus il s’en prend plein la gueule, plus on rit à gorge déployée face à ses mimiques sanglantes ! Plus il souffre, plus on l’aime !

J’avoue que plus j’avance dans cette série, plus je m’amuse :smiley:

Il faut que je lise ce truc XD

j’ai lu le 17 mardi dernier et je vous assure qu’il faut que vous continuiez cette série c’est trop drôle! j’adore de même que “katsuo l’arme humaine” du même auteur.