CRITIQUE Noritaka volume 6

Suite et fin du combat opposant notre ami a Hotei le karateka…on en apprend davantage sur le passé d’Hotei et de ses rapports avec les autres. En fin de tome, on découvre de nouveaux personnages (1 black, un blanc et une demoiselle), des américains près à en découdre afin de prouver leur supériorité (ah ces américains ! Tous les mêmes !). Le club de shudo bénéficiant d’une importante popularité depuis les matchs successifs de Sawamura, voit une charmante demoiselle débarquer. Non pas pour apprendre le kickboxing mais pour le manager…

Encore un tome hilarant ! Que dire de plus ? Attention grosse crise de rire lors du « water bag » ! C’est décidément une série à se procurer, que cela soit pour l’aspect sportif, l’aspect comique ou les deux ! Bref du très bon !

Oh pinaise, dendys qui s’attaque à Noritaka, cette fameuse série :laughing:

La série, comme pas mal de shonen faut dire, tire sur la corde, heureusement que c’est pas allé au-delà de 18 tomes (si mes souvenirs sont bons), car ça aurait été abusé sinon…