CRITIQUE Old Boy volume 6

Nous voici déjà au tome 6…

Après les révélations de ces derniers tomes, on se demande vraiment comment notre héros va pouvoir s’en sortir… Ces sensations d’étouffement et de manipulation, qui ne cessent d’être présentes depuis les premiers tomes, continuent de plus belle dans ce volume.

Le débat psychologique, déjà à son apogée, continue de monter en pression et l’intrigue est relancée de plus belle. Le jeu prend une nouvelle tournure et Gotô est toujours acculé face au mur de sa mémoire qu’il ne parvient pas à franchir.

Dôjima possède toutes les cartes en mains et mène son pantin par le bout du nez… Notre institutrice, accompagnée bien sûr de Gotô, va devoir redoubler d’imagination et d’initiative pour prendre leur bourreau au dépourvu, même si cela paraît bien difficile.

Quant au lecteur, on est toujours plongé dans l’intrigue sans pouvoir sans défaire…
Un tome 6 dans la lignée des premiers, l’auteur ne s’essouffle pas et les dessins restent de bonne qualité.