CRITIQUE One Piece volume 41

Après un précédent tome très axé sur les combats, voici un tome 41 très calme à ce niveau. En effet, on découvre enfin le douloureux passé de cette chère Nico Robin.

On revient 20 ans en arrière, sur l’île d’Ohara, et on y découvre une petite Robin de 8 ans touchante, maltraitée par la majorité de ses concitoyens à cause de son pouvoir qu’elle possédait déjà, et ayant connu nombre d’épreuves douloureuses. Une fillette à la fois fragile et forte dont la vie a été gachée par un gouvernement qui apparaît de plus en plus abject. Les révélations sur Robin sont donc nombreuses, mais on en apprend également un peu plus sur les 100 ans oubliés, ainsi que sur ce qui a réellement eu lieu à Ohara, ce qui instaure de nouvelles questions: que s’est-il passé pendant cette période dont il ne reste aucune trace ? Pourquoi le gouvernement empêche-t-il la moindre recherche à ce sujet ?
En l’espace de quelques pages, Oda arrive aussi, toujours avec autant de brio, à créer des personnages secondaires attachants, que ce soit la mère de Robin, le géant Sauro ou le professeur Clover.
Une fois de plus, on a affaire à un long flashback (il prend quasiment tout le tome) parfaitement maîtrisé par Oda, qui multiplie les révélations et les moments d’émotion.

Vers la fin du tome, on revient dans le présent. Les dernières pages du chapitre 398 sont tout bonnement énormes, Luffy et son équipage semblant se mettre définitivement à dos le gouvernement mondial, et Robin y étant particulièrement touchante lorsqu’elle répond à la demande de Luffy. Encore un moment très fort, comme sait si bien les faire Oda.

Le chapitre 399, dernier chapitre du tome, laisse présager des combats intenses dans le prochain tome. Vite, la suite !

Yahaa!! Très bonne critique Joe!!! :smiley:

Ce flashback est superbe, il nous montre le terrible passé de Robin et la cruauté du gouvernement mondial envers le peuple d’Ohara, simple passionnés d’histoire et voulant découvrir ce qui s’était passé pendant le siècle oublié…
C’est l’occsaion de voir aussi sa mère (:P), le géant Haguar D. Sauro qui est lié à la volonté du D comme Luffy, ainsi que quelques grandes figures de la marine dont Kuzan futur Ao Kiji et Sakazuki le futur amiral Aka inu.

Sinon, la fin est superbe…l’on voit la détermination de Luffy et des autres pour la sauver…cela va etre dur, les combats seront difficiles.

Vivement le 42…dereshishishi!!! :laughing:

je vais passer un coup de file tout de suite a oda sensei pour lui dire ce que vous avez dit sur sont mangas a mon avis ca va lui faire tres plaisire !!!
interessant un tome sur robin ca promet !! a mon avis sa doit etre un passer bien triste …3