CRITIQUE Parfait Tic ! volume 7

Ichi ouvre enfin son coeur à Fûko, Elle n’en devient que plus troublée et ne sais plus réellement ce qu’elle ressent pour l’un et l’autre.

Le triangle amoureux prend un nouvel essor et Daiya semble éprouvé de la jalousie face à la complicité qui se forme entre Fûko et son cousin Ichi.

Ce shojo malgré un scénario plutôt classique, reste très efficace. Les sentiments des personnages sont très bien retranscrits et on se surprend à vouloir encourager chaque personnage à différentes étapes de leur relation! Le graphisme quant à lui est tout en rondeur, et les décors sont assez pauvre, on est dans un pur style shojo!

Pour conclure, je dirais que ce manga avance bien dans sa trame et que l’on a hâte de connaître la suite.