CRITIQUE Pink Diary volume 6

Un volume qui va dans la continuité du précédent, l’histoire avance à tâtons et on a envie de donner un coup de pied aux fesses des personnages qui sont complètements amorphes!

Les thèmes traités y sont pourtant durs et assez inhabituels, en particulier celui de l’anorexie mentale. Malheureusement, comme je le disais précédemment cela reste superflu et peu approfondit, beaucoup de mal-être adolescent décrit sans vraiment de conviction de la part de l’auteur.
Le graphisme reste agréable mais l’histoire assez bancale enlève le charme de ce manga à la “française” qui aurait pu être une franche réussite. Dommage!