CRITIQUE Planetes volume 1

On est vite prit dans l’atmosphère du manga dès les premières pages. Trois héros, trois personnalités, mais partageant le même boulot : nettoyer l’espace des débris. Ce premier tome se concentre surtout sur deux des trois protagonistes : Hachimaki le japonais et Yuri le russe.

Côté dessins, les personnages sont assez simples, mais l’atout du mangaka réside dans le fait qu’il sait très bien créer des éléments liés à l’espace (fusée, combinaisons etc…) On a droit dans ce premier volume, à quelques pages couleur, ce qui n’est pas pour déplaire.

J’ai passé un agréable moment de lecture, les thèmes développés sont nombreux, chaque chapitre mettant en scène une valeur, une qualité, un sentiment (écologie, confiance en soi, folie, allez de l’avant suite à la mort d’un proche …). Ce n’est pas moralisateur pour autant.
Une série qui commence très bien, j’ai hâte de lire les 3 autres volumes.

Remarque : Hachimaki n’est pas dessiné de la même façon. Au début il a les cheveux mi longs et ne sont pas noirs. Alors qu’en deuxième partie de volume il a les cheveux noirs et plus courts. Déroutant, j’ai cru dans un premier temps que c’était un nouveau personnage.

Oui moi aussi sa m’a perturbé ^^ Mais c’est le seul petit bémol :smiley:

Bonne critique : ) et ravi que ça te plaise :wink: (de toute façon, comment ne pas aimer Planètes ? ^^)