CRITIQUE Platina volume 5

Ce manhwa devient de plus en plus sombre au fil des tomes. La princesse Vellotte nous apparaît un peu plus manipulatrice à chaque volume et l’on se rend compte que ses choix qui peuvent paraître cruel, sont en fait maladroit et chargé de bonnes intentions envers Auna.

Auna quant à elle commence à se dévoiler et on se pose des questions sur les sentimets qu’elle pourrait porter à Jenin.

L’histoire à ce stade ne présage pas une fin vraiment heureuse, et des souffrances et tragédies se profilent pour l’ensemble des protagonistes.

Les apparitions en renard de Jenin sont toujours aussi “Kawaï” et on rêverait de pouvoir le serrer dans nos bras.

En bref, une histoire poétique et assez mélancolique, à réserver en particulier pour les âmes romantiques.

n’empèche c’est dommage que la France ait des difficcultés avec la maison d’édition Coréenne, on sait pas pour quand est prévu la suite

Je veux la lire moi :frowning:

C’est vrai ce que tu dis Opaline!:expressionless:
Je suis deçu!:frowning: du manga!

c’est pas un manga mais un manhwa :stuck_out_tongue: