CRITIQUE Rainbow 11

Ce onzième tome est un concentré de fortes émotions. Les ¾ du volume se concentrent sur Biceps et sa mission périlleuse en plein typhon. C’est l’occasion pour l’auteur de nous en apprendre davantage sur lui, son père, sa mère et sa volonté d’être toujours plus fort que la veille.
Les sujets de l’amertume, du mensonge, mais aussi de la confiance et encore une fois de l’amitié sont traités de façon tellement magistrale, que mes yeux miroitaient…

La fin du volume, revient sur Mario et son rêve : devenir boxeur. Mais comment atteindre ce but avec une main droite en si piteux état ? Réponse dans le tome 12.

Un excellent tome, le meilleur depuis le 2ème cycle.