CRITIQUE Rainbow 6

Nouveau cycle : nos amis ont grandi et cherchent à se venger d’Ishihara et du Dr Sasaki.
Grâce à Baremoto, ils mettent au point et exécute leur plan machiavélique. Anchan disparu, l’auteur met en avant Mario, sur différents points. Il s’éprend de Sekko mais malheureusement pour lui tout n’est pas aussi simple…

La fin du volume est plutôt négative pour Mario, mais ses amis ne sont jamais bien loin pour l’extirper du sale pétrin.

Ce nouveau cycle est moins bouleversant que le précédent. L’amitié et la cohésion sont toujours aussi fortes, mais l’absence d’Anchan a chamboulé le scénario.
Scénaristiquement, on ne sait pas trop où l’on va car les objectifs passés ont été réalisés. La trame va sûrement se tourner sur la réalisation des rêves de chacun.