CRITIQUE Rainbow coffret 1

Nous sommes en 1955, le Japon est dans une grande misère, suite à la seconde guerre mondiale. Un groupe de 6 enfants est emmené dans une maison de correction (cela ressemble plus à une prison d’ailleurs). Ils intègrent une cellule occupée par un jeune homme fort et charismatique qui s’avéra être « le chef » de la bande. Mario, Tadayoshi (Biceps), Ryûji (Baremoto), Mansaku (Choufleur), Jo (Joe), Noboru (Suppon) et Rokurôta (Anchan) subissent les pires sévices et les pires humiliations.
Dans ce premier volume, on en apprend davantage sur Suppon et Joe. Leurs passés, ce qu’ils ont du endurer dans leurs mornes vies afin d’en arriver là… En fin de tome, le gardien de la « geôle » s’attaque au leader, Anchan par l’intermédiaire de Baremoto. Un moyen vicieux pour ébranler la cohésion du groupe.

Tout est fait dans ce premier tome pour interpeller, pour marquer les esprits. Le scénariste, George Abe (né en 1937) a vécu l’après guerre. Il se libère de ce fardeau psychologique en exposant un récit poignant, très fort en émotions et en souffrances.
Graphiquement, le style de Masasumi Kakizaki est abrupt et brut. C’est assez particulier et peut refroidir les lecteurs qui accordent beaucoup d’importance aux dessins. Cependant, le scénario est tellement fort que le graphisme parait vraiment secondaire.
Etant donné la noirceur du destin de ces 7 gamins, on a réellement envie de les voir grandir et s’épanouir. L’amitié qui les unit est forte et est la meilleure arme et lueur d’espoir dans ce monde chaotique.

On a affaire à un Seinen pour public averti avec des scènes qui peuvent choquer les plus sensibles s’entre vous. Cependant vous serez pris par ce récit tristement réaliste et serez ébloui par les prismes de lumières et d’espoir que couvent nos détenus.

Content de voir que tu t’attaques à cette très dure mais magnifique série.

Par contre, j’ai un doute : tu indiques que c’est la critique du premier coffret (soit 3 tomes il me semble) mais tu ne sembles parler que du tome 1.
Qu’en est-il?

Erreur de ma part, je n’ai pas fais attention que je critiquais le coffret 1. En effet, c’est une critique du premier TOME. Merci de le souligner, et merci car c’est grace à ta “dernière lecture manga” que ce manga m’a tapé dans l’oeil. Aucun regret, j’en suis au tome 3 et cette série vaut vraiment que l’on s’y interesse.