CRITIQUE - Robot Vol.2

Oyé oyé !
Après 2 ans d’attente, voici enfin le volume 2 de Robot, le collectif d’artistes placé sous la direction de Range Murata.
Pour l’occasion, nous quittons l’édition de Kami pour passer chez Glénat. Et autant vous le dire tout de suite, le résultat n’est pas du tout à la hauteur de nos attentes.

Tout d’abord, parlons un peu des artistes présents :
De ce côté-là, pas de problème, Murata a su s’entourer de très bon auteurs aux styles très différents.
Je vous invite à aller voir la critique du 1er volume car pas mal des artistes sont encore présent de ce volume et ont dessiné la suite de leurs histoires XD
On notera l’arrivée de Hirotaka MAEDA, un génie de la palette graphique, Dowmansayman que je ne connais pas du tout :smiley: et Imperial Boy qui fait de très beaux décors.
On a des histoires plus ou moins intéressantes, mais qui sont toutes aussi belles à voir tant par les techniques utilisées que par les styles différents.

Passons maintenant à la mauvaise nouvelle :
L’édition de Glénat…
C’est du foutage de gueule !
Ce genre de recueil, aussi bien pour son prix que pour l’exigence du public auquel il est destiné, se doit d’être exempt de défaut. Glénat est complètement à côté de la plaque.
D’abord le papier… Là où Kami avait utilisé un très bon papier, épais et lisse, Glénat utilise un papier, certes de meilleure qualité qu’un manga normal, mais qui est bien trop fin et rêche. Les couleurs sont moins pétantes et bavent à cause de l’absorption du papier. Pour info, le vol.1 de Kami pesait 850g et le vol.2 de Glénat pèse 650g pour le même nombre de pages… C’est pas très étonnant en fait.
Le travail de lettrage est très moyen. La police choisie ne correspond pas toujours au type d’histoire car tout simplement, que ce soit une histoire avec des bulles, ou des dessins avec le texte en dessous, que ce soit une histoire d’action ou un drame ou une parodie, la police est quasiment toujours la même.
Enfin, j’ai cru repérer des problèmes de traduction. Je n’ai pas la version Japonaise chez moi, donc je peux pas l’assurer (bon, en vérité, j’en suis malgré tout sûr), mais par exemple p.31, quand on s’adresse à un personnage avec de la poitrine, on ne l’appelle pas “Monsieur Greco”, mais plutôt “Mlle Greco”. Pour l’histoire de “Suzume Robo”, sachant que Suzume veut dire moineau, que l’histoire raconte les aventures d’une fille et d’un moineau, je trouve bizarre qu’on appelle cet animal une alouette, et non pas un moineau :s

Pour conclure, Robot vol.2 est quand même indispensable pour les fan de Murata et de tout ces dessinateurs présents dans cette collection. Alors qu’il aurait dû avoir 9/10 comme le volume 1 de Kami, le travail réalisé par Glénat fait qu’il n’aura seulement que 7/10.

J’espère que Glénat nous sortira le volume 3 assez vite (il faut savoir que le volume 2 était imprimé depuis novembre dernier alors qu’il ne sort que maintenant) et surtout, qu’ils corrigeront ces énormes problèmes qui sont une véritable insulte envers les lecteurs et les artistes présentés.

Tout à fait d’accord avec toi, les couleurs trop granuleuses et imprécises sont le défaut majeur de cette éditions, il n’y a qu’a voir la magnifique illustration du Murata sur la 3e page pour voir que la demoiselle a le teint un peu pâlichon… Moi qui me faisait une joie de savoir que Glenat avait repris la licence, je commence à regretter kami sur le plan de la qualité (et non pas de leur efficacité :imp: )

Tien en parlant de Murata, j’ai trouvé dommage que pour ce volume 2 il ne nous offre que 2 illustrations (en plus de la couv’), moitié moins que pour le tome 1, mais bon, il c’est quant même bien rattrapé sur le dessins de fin de volume :blush:

Sinon je suis resté un peu sur ma fin après lecture de ce dernier volume, certes bien content de retrouver la suite de quelques histoires géniale du 1er volumes, de nouveaux dessinateurs de talent (Haccan oO), … mais, sa manque de punch, d’interêt surtout après un temps d’attente si long, je me suis peut être trop lacé d’attendre…

M’enfin, comme la dit Psy², c’est un ouvrage à acheter si l’on a aimé le 1er ou à découvrir absolument pour ceux qui serait passé à coté.