CRITIQUE Samurai Deeper Kyô volume 33

Enfin, le tome 33…

Ils se passent énormément de choses dans ce volume et en même temps ça n’avance pas lol…

On en apprend toujours un peu plus sur les yeux rouges et les recherches dont faisait partie Sasuke…. L’ex-roi rouge commence lui aussi à entrer dans la danse et participer aux combats, notamment contre Yukimura… L’écart de puissance est un peu abusé… Mais bon, on est habitué (c’est le genre de la maison…).

J’ai tout de même deux passages coup de cœur …
Le premier est l’apparition de deux jumeaux totalement loufoques mais qui apportent un brin d’humour dans un contexte un peu tendu.
Quant au second, ça se passe avec Sasuke, sur la fin, je ne vous en dirai pas plus mais il m’a beaucoup plu…

Enfin, une amère surprise nous attend en fin de volume, le tome 34 devrait donc avoir son lot d’action et de suspens…comme d’habitude….
Ce tome se lit bien, même si le phénomène de répétition commence à se faire plus que lourd. On se rapproche de la fin, espérons simplement qu’elle sera à la hauteur des premiers tomes….

tu sé j’ai lu tout les tome de kyo j’usqu’au dernier et ce n’est q’a la fin que tout ce sait
le probléme avec sdk sé les combat qui sont toujour pareil kyo se fait demolir et ensuite il s’enerve la croix rouge brille et il tue sont énemie mais paçience tu sera la fin trés bientot

et écrit correctement ça donne quoi?! :unamused:
enfin, sinon je ne suis pas forcément d’accord avec toi Damss, car je trouve que la série a une très bonne évolution et les derniers tomes me comble tant au niveau scénaristique que graphique!
L’auteur nous en met pleins la vue et avec brio, franchement j’ai hâte de connaître la suite!
De plus, on sent qu’elle (oui, c’est une mangaka) a bien réfléchit à l’évolution de l’histoire depuis le début et qu’elle sait où elle va.

Le fait de filer un sabre à Yuan en fin de ce tome 33 m’a fait penser exactement l’inverse. Une bonne vieille pirouette scénaristique pas subtile pour un balle…

oui, enfin ça ce n’est qu’un détail, je parle dans les grandes lignes bien évidemment…

[quote=“opaline”]et dire qu’on critique un shonen de qualité pour vanter du naruto, dans tous les shonens il y’a ce genre de pirouette scénaristique, j’en lis depuis assez longtemps pour pouvoir le dire, et contrairement à ce que vous pensez, on sent le fil conducteur depuis bien longtemps, enfin bon tous les gouts sont dans la nature…
en ce qui concerne le graphisme, cela vient peut-être du fait que l’auteur et dessinateur se trouve être une femme, et que donc forcément elle n’a pas le style classique du shonen,mais plus celui du shojo![/quote]

Petit détail avant tout : je ne critique pas Kyo pour vanter Naruto (et puis y a pas beaucoup plus de qualité dans l’un que dans l’autre; tout ça reste très subjectif) qui est d’ailleurs bien plus critiqué que ne peut l’être Kyo, ne fût-ce que parce que son succès en a écoeuré plus d’un (ben oui, ça fait parfois mal de voir Naruto être si populaire alors qu’il existe nombre de manga bien mieux faits dont beaucoup ne connaissent même pas le nom). Je tiens d’ailleurs à souligner que j’aime lire aussi bien l’un que l’autre. Ce n’est donc pas de la critique gratuite.

Passons maintenant au vif du sujet : des pirouettes de ce genre, j’en ai rarement vues d’aussi flagrantes et pourtant je dois lire du shônen depuis au moins aussi longtemps que toi (un peu plus de 14 ans en ce qui me concerne).
Le fil conducteur principal est bien présent, certes, mais des fois c’est vraiment du raccommodé (et pour reparler de ce passage du volume 33 qui m’a tant “choqué”, c’est carrément recollé avec un bout de papier collant) alors que ce n’est pas vraiment creusé. Il n’aurait donc pas été difficile de trouver une solution plus plausible.
Aimer un manga n’empêche pas de lui reconnaître ses torts.
Personnellement, j’aime beaucoup Samurai deeper Kyo même si certains trucs sont parfois un peu “gros”. Ce n’est pas un manga que je lis pour son scénario, que je trouve linéaire au possible, mais pour son graphisme et ses combats spectaculaires. Contrairement à Apollon, je suis véritablement en admiration devant le style graphique de l’auteur (qui, je trouve, rentre complètement dans le style shônen et n’a rien de comparable à celui des shôjo).
Enfin, ici aussi ça ne reste que mon avis.

il est clair que l’on peut lui trouver des défauts, mais pour ma part ce n’est pas un niveau du scénar, de plus ce que j’apprécie vraiment dans ce manga, c’est la psychologie des personnages qui est vraiment bien exploitée! avec des flash back. maintenant, moi aussi ça fait depuis l’age de 12 ans que je lis des mangas, dire que je viens d’en avoir 25 sigh. Mais ce que je trouve vraiment dommage, c’est qu’au début de l’arrivé du manga en france si nous avions eu un manga de la qualité de kyo nous aurions été comblés, donc ça me fait bizarre de le voir tant décrié. Surtout, quand on voit les dragon ball, les yuyu hakusho(que j’adore) ou les 3x3 eyes (j’avoue avoir décroché d’ailleurs), et tant d’autres.
Mais, quand je lis tes critiques, j’ai vraiment du mal à croire que tu puisses l’apprécié…

Et pourtant c’est le cas.
Je serais bien stupide d’avoir acheté les 33 (bientôt 34) tomes d’un manga que je n’aimerais pas ou pas beaucoup.

Je trouve effectivement le scénario très plat : trouver le roi rouge est un but que Kyo s’est fixé il y a 10 ou 15 tomes (peut-être plus). Depuis, rien de neuf : il avance petit à petit avec sa bande et combat ceux qui se mettent en travers de sa route. Difficile de faire plus linéaire
…mais ce n’est pas ennuyeux pour autant puisque les combats, aussi nombreux soient-ils, sont très bien faits. Ca serait sans doute un peu indigeste si on lisait tous les tomes d’un coup mais lire ce genre de manga à un rythme bimestriel passe très bien.
Ce que j’aime aussi, comme tu l’as souligné, c’est le charisme qu’ont beaucoup de personnages du manga (il y en a aussi que je ne peux pas encadrer, genre Yukimura, mais ils ont chacun beaucoup de personnalité).
Tout comme un manga peut plaire avec de très mauvais dessins à condition d’avoir un scénario en béton, Kyo me plaît grâce à son style graphique, ses personnages charismatiques et ses combats spectaculaires même si je trouve que son scénario laisse à désirer.

La nuance entre Kyo et d’autres shonen que j’ai pu lire, c’est qu’ici, les combats ont un but scénaristiques et on apprends à chaque tome des détails sur le passé des persos et les liens qui peuvent les unir, ce qui nous permet de comprendre mieux les objectifs de chacun!

Dans la plupart des shonen, c’est des combats pour des combats (DB, Naruto, etc…).

C’est en çà que je pense que l’intrigue est prévu dans les grandes lignes depuis le départ, contrairement à DB par exemple où c’est assez répétitif sans réel intéret scénaristique avec un gros méchant, Goku qui se fait later, il progresse puis devient plus fort, butte l’ennemi avant l’arrivée d’un plus gros ennemis!
Là c’est flagrant que tout a été fait au fur et à mesure (pourtant j’adore aussi DB mais Kyo lui est bien supérieur)

En fait, la construction de Kyo me fait penser à Lost et çà n’est pas un hasard si ces 2 séries sont mes préférés chacune dans leur domaine.

Heu… combats pour dire qu’on a eu une enfance difficile, et qu’en fin de compte, le méchant est un gentil :smiley: Oh oui, y’a vraiment que Kyo qui fait ça :smiley: (c’est pareil pour Naruto, encore qu’au moins, les méchants dans Naruto sont vraiment méchants, du moins pour l’Aka, alors que dans Kyo, en fait, ils sont gentils, c’est vraiment l’abus ça, en fait, y’a aucun “méchant” dans Kyo :laughing: ).

Là où tu vois développement scénaristique, je ne vois que pirouette pour affaiblir l’ennemi et ainsi permettre à toute la bande à Kyo de s’en sortir sans dommage, alors que normalement, ils devraient même pas pouvoir aller si loin.

Puis les power-ups sont parfois tendancieux je trouve dans Kyo :laughing: Enfin quand je dis “parfois”, je suis gentil…

Et surtout, je crains une fin décevante, mais si je continue à lire et acheter, c’est bien pour voir jusqu’au bout ce que ça va donner. Si la fin assure, ça ira. Mais j’ai peur. J’espère que le roi rouge n’est pas un ange :laughing: (tout comme Kyoshiro)

T’as surtout un regard trop manichéen pour apprécier les personnages de Kyo qui ne sont pas: “je suis le méchant et je veux tuer la gentille!”

Je trouve çà au contraire bien plus intéressant et nuancé d’avoir des personnages comme çà!

Dans kyo, l’intéret est justement de découvrir le passé des personnages pour comprendre leur présent et leurs motivations!

Mais si çà vous plait pas, je comprend pas que vous ayez lu juste là :confused:

Perso j’adore et c’est ce qui compte :smiley:

Sauf qu’on découvre qu’à chaque fois, leur motivation sont bidons, et qu’ils ont été trompés toutes leurs vies !

Je comprends ta remarque sur le manichéisme, mais autant de gens qui se trompent, c’est dingue ! C’es à croire qu’aucun d’eux n’a choisi sa voix, et qu’ils sont tous manipulés ! Cela ne te choque pas ? C’est bon pour quelques persos, mais pas tous !

Des personnages ni tout noirs, ni tout blancs, c’est top, je suis d’accord, sauf qu’à la fin, cela manque presque de crédibilité. De plus, comme je l’ai dit, à la fin, ils sont justement bien blancs ces personnages sombres. Du coup, le manichéisme, il est bien plus présent qu’on ne le croit :smiley:

:frowning:j’ai lu tout ce tome et franchement j’aime pas trop

:frowning:donc j’ai pas trop envie d’en parler!!!

fullhinata, penses à t’éditer. Dans les forums, on évite de poster plusieurs fois d’affilée, sans que personne entre temps de poste. On appelle ça “flooder”, et visuellement, c’est chiant. On dirait un monologue.

d’autant que c’est pas la 1ère fois…