CRITIQUE Sarai volume 5

Nous voici débarqué dans une mystérieuse cité pour un marché plus que douteux…

Ce volume 5 nous offre un décor tout à fait original, encore me direz–vous… C’est vrai que l’auteur, pour notre plus grand plaisir, a une imagination débordante et nous fait voyager dans son imaginaire à un rythme assez impressionnant…. (Même pas le temps de se lasser d’un paysage lol)…

J’ai beaucoup aimé ce passage, je ne sais pas si c’est à cause de l’aménagement de la grotte ou bien de l’ambiance qui y règne (à moins que ce ne soit la tenue de nos servantes… rapide à laver ceci dit lol). En tout cas on y reste tout le volume et on passe un très bon moment… Les rebondissements sont nombreux et le nombre de personnages aussi, chacun avec son histoire propre, un réel plaisir.

Bon, le secret concernant notre petite Saraï commence à être plus ou moins dévoilé dans ce volume. C’est intéressant d’ailleurs de voir comment l’auteur gère l’évolution de ses dessins… Je me rappelle d’un des premiers combats de Saraï, on voit juste une ombre. A la forme, on se doute que notre héroïne cache quelque chose, puis le dessin laisse deviner un peu plus le contour au fur et à mesure des combats mais il faut attendre le volume 5 pour voir vraiment de quoi il en retourne… Agréable surprise, pourvu que son passé nous soit aussi un peu dévoilé car ça manque un peu pour permettre une trame de fond solide.