CRITIQUE School rumble 4

Un volume extrêmement riche en quiproquos qui vont mettre sans dessus dessous nos personnages: pendant que Mikoto et Eri se brouillent, c’est le pauvre Harima qui, comme toujours, en prend pour son grade en passant pour un pervers. Et à l’origine de tout ceci, on retrouve notre charmante Tenma, toujours à côté de la plaque !

Mélangeant malentendus, situations cocasses et amours déçus, le cocktail de School rumble est toujours aussi explosif. On hurle moins de rire dans ce tome que pendant la lecture du précédent, mais on sourit souvent, et c’est avec grand plaisir que l’on retrouve toute cette bande de personnages hauts en couleurs.

Dommage que l’édition de Pika ne soit pas à la hauteur: la qualité d’impression est vraiment très médiocre…

J’aime bien se volume, mais je le trouve moins bien que les 3 premiers, sur le plan humoristique surtout.