CRITIQUE Seton volume 3

Voici le troisième volet de la vie du naturaliste Ernest Thompson Seton.
Après deux volumes déjà passionnants, nous découvrons ici comment Seton a décidé de vivre son rêve en changeant complètement de vie.
Notre héro va se mettre en tête de trouver un cerf géant : le Sandhill Stag.
Il va aussi faire la connaissance d’un indien qui va beaucoup lui apprendre.

Ayant adoré les deux premiers tomes, j’ai logiquement adoré ce troisième volume de Seton. On rentre vraiment dans l’histoire et Seton nous donne vraiment une leçon d’humilité. Il nous prouve qu’on peut être heureux seulement grâce à ce que nous offre la nature.

Bien évidemment, tout n’est pas rose et Seton rencontrera des difficultés mais au final il en tirera toujours des leçons qui vont lui servir dans sa vie future.

Seton est une série qui fait l’apologie de la nature de manière simple mais terriblement efficace.
La finesse des dessins de Taniguchi sont parfaitement adaptés pour représenter tous les paysages et surtout les animaux.

Un véritable bonheur, à découvrir d’urgence pour ceux qui ne connaitraient pas encore !

Seton, c’est tout simple, fait parti des meilleures séries que j’ai pu lire…

Son Tome 1 est vraiment excellent (disons-le, un chef-d’oeuvre). Le tome 2 est un cran en-dessous. Le Tome 3 est entre le Tome 1 et le Tome 2 je dirais.

Franchement excellent.

Est-ce vraiment le dernier tome comme indiqué dans la fiche série? Est-ce que ça en a l’air après lecture?
Le site Kana semble indiquer que la série est encore en cours au Japon.

Chaque tome semble plus ou moins indépendant, donc difficile de répondre à cette question. Je vais me renseigner voir s’il y a un 4e tome en cours ou pas.

Sur le site de l’éditeur japonais, il n’y en a que 3 et vu que le 3ème est sorti en 2004…on peut penser que c’est bel et bien le dernier tome…quel dommage !