CRITIQUE Spirit of the Sun volume 10

Ce tome 10 se concentre principalement sur Takuya Todo, le coup d’état qu’il manigance, et la façon dont il s’empare du pouvoir, par la force.

Une nouvelle fois, il n’y a aucun temps mort, Kaiji Kawaguchi maintient un suspense de tous les moments, et on est, comme à chaque fin de tome, pressé de connaître la suite.
Avec la disparition de l’un des personnages, ce tome 10 réserve aussi son moment d’émotion, sans tomber dans l’excès.
Comment Gen’ichiro et ses amis vont-ils faire face à ces nouveaux évènements ?

Si les dessins ne plairont pas à tout le monde, il faut signaler que l’auteur a un très bon coup de crayon. Les personnages sont très expressifs, et les fonds souvent très détaillés. Pour ça, Kawaguchi a le sens du spectacle. On reprochera seulement quelques cases plutôt vides.

Ce tome 10 confirme les qualités de cette très bonne fresque géopolitique.